Avertir le modérateur

  • Le Canada, terre d’accueil pour les étudiants français

    Aujourd’hui, la course à l’accueil des étudiants étrangers dans les pays anglo-saxons bat son plein ; quand on sait ce que les frais de scolarité peuvent rapporter aux gouvernements, on comprend mieux.
    Plus discret que la Grande Bretagne ou les Etats-Unis, le Canada apparaît aujourd’hui comme un des pays les appréciés par les étudiants français.

    qu-ont-pense-les-etudiants.jpg
    Pays prospère, cadre de vie très agréable et offrant des opportunités aux jeunes diplômés… Tout pour séduire une jeunesse française avec le moral dans les chaussettes. Le pays a accueilli plus de 100 000 étudiants étrangers en 2012, un record qui lui a permis de valoriser la qualité des formations sur place.

    Outre le fait que les formalités de VISA sont peu contraignantes pour les français, la proximité avec les Etats-Unis et le pays reconnu comme étant l’un des plus agréables à vivre au monde n’ont pas fini d’attirer !

    Aujourd’hui, Toronto, Vancouver ou encore Montréal sont les villes les plus choisies afin de poursuivre ses études.

    Si vous souhaitez poursuivre vos études au Canada, rendez-vous sur www.worldiploma.com

  • Australie : 15 milliards d’euros grâce aux étudiants étrangers

    On estime aujourd’hui qu’environ 4 millions de jeunes étudient hors de leur pays d’origine, chiffre qui ne cesse d’augmenter chaque année ! En Australie, 3ème pays d’accueil d'étudiants internationaux après les USA et la Grande Bretagne, l’éducation rapporte environ 15 milliards d'euros grâce aux frais de scolarité d’après le Nouvel-Obs.

    1296660082Photo07.jpg
    Ce chiffre représente plus de la moitié du budget total attribué à l’éducation national en France. Pour comparer, les étudiants étrangers nous coûtent 2,5 milliards d’euros par an.
    Cela s’explique simplement par le fait qu’en France, les frais de scolarité sont quasi gratuits dans les Université à l’inverse de l’Australie, système éducatif Anglo-saxon.

    Alors que la loi de Mme FIORASO souhaitant instaurer des cours en anglais dans nos cursus dans le but d’attirer des étudiants étrangers vient d’être adoptée, certains se demandent si nous ne pouvons pas nous aussi créer un bénéfice en faisant payer, dans certains cas, des frais d’entrée aux étudiants internationaux (environ 10 000€/élève).

    Le système éducatif des pays anglophones attire plus par sa notoriété. Malgré le nombre d’heures de cours souvent moins élevé, ils mettent d’avantage l’accent sur la créativité, l’autonomie et l’implication de leurs élèves.

    Pour vos projets à l’étranger, rendez-vous sur WORLDiPLOMA.com

  • La crise affecte les Universités Américaines

    Malgré l’excellente réputation des établissements d’enseignement supérieur aux Etats-Unis, le nombre d’inscription par an diminue. En cause, la crise économique qui ne permet plus à tous d’investir dans son diplôme.

    tuition.jpg

    Et oui, faire ses études aux Etats-Unis à un coût ! Et c’est principalement ce qui empêche certains étudiants à ne pas s’inscrire à l’Université. Le chômage croissant chez les nouveaux diplômés inquiète beaucoup de jeunes américains, qui ne voit pas l’intérêt d’investir sans être assuré d’avoir un poste à la sortie de leur parcours scolaire.

    Alors pour convaincre les jeunes de débuter un cursus, les écoles n’ont pas d’autre choix que de baisser les frais de scolarité ! Via un système de bourse pour les étudiants les moins fortunés, les réductions sont de plus en plus élevés.
    Le Figaro étudiant estime que les ristournes ont atteint jusqu’à 45% en 2012 – chiffre NABUCO (la National Association of College and University Business Officers).

    Bonne nouvelle ?

    WORLDiPLOMA, votre spécialiste des études et séjours à l’étranger.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu