Avertir le modérateur

  • PVT Canada 2015 non obtenu ? Optez pour une autre alternative.

    Après avoir atteint les quotas de Permis Vacances Travail (PVT) délivrés en un temps éclair (1 minutes et 35 secondes) lors de la 3ème et dernière session, vous ne faites malheureusement pas partie des heureux chanceux à avoir obtenu le précieux sésame.

     

    Capture d’écran 2015-04-23 à 17.52.46.jpg

    Ne désespérez pas, une autre alternative peut être envisagée pour atteindre votre objectif de partir au Canada. Grâce à ses nombreux partenariats WORLDiPLOMA peut vous aider dans ce projet.  

    L’organisme propose un programme spécial Canada de 40 ou 48 semaines (soit 10 ou 12 mois). 

     

    Ce programme se divise en 2 parties distinctes : 

     

    Premièrement, vous étudierez un semestre de cours en anglais dans des domaines tels que les ressources humaines, la relation client, l’évènementiel ou la vente. 

    Les cours seront aménagés de façon à vous permettre de travailler à mi-temps, avec une limite de 20 heures hebdomadaires comme le stipule la loi canadienne.

     

    Ensuite, le second semestre sera dédié à la mise en pratique en entreprise de la théorie acquise auparavant. L’école se chargera de vous décrocher les entretiens d’embauche en fonction de votre profil et de vos souhaits.

     

    Les avantages de ce programme sont multiples : 

     

    Tout d’abord, vous obtenez un permis d’étude et un permis de travail sans aucune complexité administrative car WORLDiPLOMA se charge de tout.

     

    Vous bénéficiez de cours de qualité sur les différents thèmes liés à l’entreprise en général et en anglais ce qui vous garantit d’en ressortir avec un niveau opérationnel pour travailler dans un cadre anglophone.

     

    Durant votre formation, vous développerez votre réseau de contacts professionnels grâce à des interventions de managers de grandes entreprises ainsi que des visites sur leurs lieux de travail pour apprendre de leurs méthodes.

     

    A la fin de votre formation, vous aurez une expérience professionnelle à l’étranger et un nouveau diplôme à ajouter à votre cv.

     

    Pour les personnes envisageant une carrière dans ce pays, cette expérience est un réel tremplin pour accéder au monde professionnel canadien. Ne négligez aucune piste et saisissez l’opportunité qui vous est proposée!


    Pour toutes informations complémentaires concernant ce programme d’études à l’étranger, veuillez nous contacter au 01.44.18.34.33.


  • Comment financer ses études à l'étranger ?

    Chaque année, de plus en plus d’étudiants partent étudier à l’étranger. Cela est désormais possible pour la majorité d’entre eux grâce aux nombreuses aides financières qui leur sont proposées.

    financer ses études à l'étranger, aides études, financement études, bourses, avis worldiploma

    Lorsque vous décidez de partir à l’étranger, de nombreux frais sont à prendre en compte. En effet, il faut payer les frais de scolarité, le logement, la nourriture, le transport, la santé et pouvoir s’accorder quelques plaisirs. Certaines destinations peuvent rapidement faire augmenter la facture.

    Tout d’abord, à une échelle locale, vous pouvez vous renseigner auprès de votre Mairie, votre Conseil régional ou bien encore votre Conseil général  afin qu’ils vous renseignent sur les critères d’attribution d’une bourse pour partir étudier à l’étranger.

    Si votre voyage est réalisé dans le cadre de vos études et que vous êtes étudiant boursier en France, alors, non seulement vous conservez cette bourse tout au long de votre séjour mais vous pouvez également percevoir une allocation supplémentaire. L’allocation ERASMUS est, quant à elle, destinée aux étudiants partant dans un des pays membres de l’Union européenne. Le montant est calculé en fonction de la destination, de la durée de votre séjour et des critères sociaux.

    Si en revanche vous n’êtes pas éligible aux bourses citées précédemment, les banques mettent à votre disposition des prêts étudiants avec des taux d’intérêts très bas. L’État quant à lui, a mis en place un prêt étudiant sans condition de ressources ni caution. Le montant maximum s’élève à 15 000€, selon un budget annuel limité. Faites cependant attention à ne pas trop vous endetter et d’être sûr de pouvoir honorer votre prêt.

    L’autre alternative pour financer votre voyage est bien sûr de trouver un petit job sur place. C’est généralement dans le milieu de la restauration qu’il est le plus facile de trouver mais c’est aussi le job qui correspond le plus aux horaires des étudiants. Attention à certaines destinations qui n’autorisent pas à travailler sans visa. En Australie, par exemple, le visa étudiant vous permet de travailler 20h par semaine. Pour les États-Unis, la législation est plus compliquée, donc renseignez-vous avant de partir afin d’éviter les mauvaises surprises à l’arrivée.

    Vous pouvez également prétendre à certaines aides, plus spécifiques telles que l’aide au mérite, des mécènes, des fondations privées,…

    Donc, ne renoncez pas à votre projet d’étudier à l’étranger et partez découvrir un autre pays et une autre culture.

  • Etudier à l’étranger : se préparer à un test d’anglais officiel

    Vous avez toujours rêvé de partir étudier à l’étranger ? Mais vous n’osez pas car vous pensez que votre niveau d’anglais est trop faible ? Aujourd’hui, de nombreuses solutions s’offrent à vous pour vous faire progresser et obtenir le meilleur score possible au TOEFL, à l’IELTS ou encore au PTE. Alors, n’hésitez plus, laissez-vous tenter par l’aventure et mettez toutes les chances de votre côtés en suivant ces quelques conseils pratiques...

    50046.jpg

    Avant de passer le test officiel, nous vous conseillons vivement de vous y préparer car un score élevé vous ouvrira les portes de certaines grandes écoles ou universités, inaccessibles si votre niveau d’anglais est trop faible.

    Pour cela, plusieurs solutions s’offrent à vous. Tout d’abord, vous pouvez trouver de nombreux tests en ligne qui peuvent vous permettre d’avoir un aperçu de ce qui vous attend, mais qui, attention, ne vous mettent pas en conditions réelles. Vous pouvez également vous procurer un livre, souvent accompagné d’un CD-ROM vous permettant de pratiquer à la fois la partie orale et écrite. Afin d’améliorer vos  résultats avant le grand saut, nous vous conseillons également de regarder les chaînes d’informations étrangères ou encore de lire la presse, toutes deux visibles sur internet.

    Si malgré cela, vous n’obtenez pas un résultat minimum d’environ 80-85 pour le TOEFL IBT ou 6.0 pour l’IELTS, une remise à niveau s’impose. N’hésitez donc pas à vous confronter à la langue en optant pour un séjour linguistique à l’étranger afin d’avoir un niveau suffisant, indispensable pour intégrer l’école ou l’université de votre choix.

    WORLDiPLOMA vous propose des séjours linguistiques dans de nombreux pays anglo-saxons afin de vous permettre d’avoir le niveau requis pour pouvoir tenter l’aventure d’étudier à l’étranger.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu