Avertir le modérateur

bachelor etats-unis - Page 3

  • La crise affecte les Universités Américaines

    Malgré l’excellente réputation des établissements d’enseignement supérieur aux Etats-Unis, le nombre d’inscription par an diminue. En cause, la crise économique qui ne permet plus à tous d’investir dans son diplôme.

    tuition.jpg

    Et oui, faire ses études aux Etats-Unis à un coût ! Et c’est principalement ce qui empêche certains étudiants à ne pas s’inscrire à l’Université. Le chômage croissant chez les nouveaux diplômés inquiète beaucoup de jeunes américains, qui ne voit pas l’intérêt d’investir sans être assuré d’avoir un poste à la sortie de leur parcours scolaire.

    Alors pour convaincre les jeunes de débuter un cursus, les écoles n’ont pas d’autre choix que de baisser les frais de scolarité ! Via un système de bourse pour les étudiants les moins fortunés, les réductions sont de plus en plus élevés.
    Le Figaro étudiant estime que les ristournes ont atteint jusqu’à 45% en 2012 – chiffre NABUCO (la National Association of College and University Business Officers).

    Bonne nouvelle ?

    WORLDiPLOMA, votre spécialiste des études et séjours à l’étranger.

  • Les différents types d’établissements aux Etats-Unis

    University, College, Community College… tous ces termes désignant des écoles prouvent que le système éducatif aux Etats-Unis diffère de celui que l’on connaît en France.
    Alors quelle est la différence entre ces types d’établissements ?

    diplome-americain.jpg
    Pour commencer, sachez que le « College » aux Etats-Unis ne correspond en rien à nos Collèges français. Il désigne bien un établissement d’études supérieures, c’est à dire accessible après BAC.

    Plusieurs différences existent cependant entre les « University » et les « College » sur place.
    La première réside dans la taille des établissements, en terme de superficie ainsi que dans le nombre de domaines d’études proposés. Ainsi, un College est généralement spécialisé dans un, deux ou trois domaines en particulier.
    Les « University », elles, sont généralement de très grand campus comme on peut l’imaginer. Accueillant un très grand nombre d’étudiants, elles proposent des possibilités de poursuites d’études dans de nombreux domaines, regroupés en « Faculty ».
    Certains désignent ainsi une « University » comme un regroupement de plusieurs « Colleges »

    Comme vous le savez, le système éducatif Anglo-saxon est divisé en deux parties : le cycle Undergraduate (jusqu’à l’obtention du Bachelor) et le cycle Postgraduate (à partir du Master). C’est ici qu’apparaît la deuxième différence significative entre ces deux entités : le « College » propose des programmes jusqu’à la fin du premier cycle (4 ans en général) alors qu’une « University » offre la possibilité de suivre ses études du niveau Post Bac à la fin du cycle Postgraduate.  

    Attention, les « Colleges » ne sont pas pour autant de moins bonne qualité que les « University ». D’ailleurs, vous pouvez en retrouver certains dans le classement des meilleures écoles.

    Enfin, les Community Colleges, eux, proposent aux étudiants Post Bac de préparer un Associate’s Degree, correspondant aux deux premières années du Bachelor. Il permet ensuite grâce à un système de passerelle d’intégrer des « Colleges » ou « University ».

    Pour avoir plus d’informations sur nos programmes aux Etats-Unis, rendez-vous sur www.worldiploma.com

  • USA : les étudiants asiatiques discriminés car trop brillants ?

    Malgré le coût des études universitaires américaines, nombreux sont ceux qui partent pour améliorer leur anglais. Cette année encore, prés de 8000 étudiants français ont décidé de poursuivre un cursus aux États-Unis.Etudiante-chinoise.jpg

    Une étude nommée « The Mythe of Americain Meritocracy » de Ron Unz, publiée récemment sur theamericanconservative.com  a fait polémique. Elle explique en détail l’origine de la sélection en Université.

    Les asiatiques constitueraient 5,6% de la population américaine et 12% à 18% des étudiants des écoles de la Ivy League*. Néanmoins, d'après la qualité de leurs dossiers scolaires, on considère que ces étudiants seraient sous représentés dans les établissements américains.
    En effet, le nombre d’étudiants asiatiques inscrits dans les meilleures universités américaines est fortement en baisse : - 3% entre 1993 et 2011 à Harvard. Cette baisse a également été enregistrée dans d’autres universités célèbres.

    Une étude de 2009 prouve que sur 9 000 étudiants qui postulent pour des universités prestigieuses, les étudiants blancs ont 3 fois plus de chances d’être admis que les Asiatiques sur des résultats similaires.

    La discrimination positive aux États-Unis a été mise en place dans le but de lutter contre la discrimination raciale dans les universités américaines et autres. Sachez qu’être brillant ou blanc n’est pas suffisant pour intégrer la Ivy league. En effet, avoir un parent ancien élève et donateur favorise l’admission !

    Comme Carolyn Chen l’a dit : « la manière dont nous traitons ces enfants influence l’Amérique que nous deviendrons ».

    WORLDiPLOMA propose plusieurs formations aux États-Unis afin que vous puissiez, vous aussi, améliorer votre anglais et atteindre le rêve américain.
    Rendez-vous sur www.worldiploma.com

    * Un petit groupe d'universités privées américaines très prestigieuses, élitistes, classées parmi les  meilleures universités américaines et mondiales.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu