Avertir le modérateur

etudier à l'étranger

  • Etudier à l’étranger : se préparer à un test d’anglais officiel

    Vous avez toujours rêvé de partir étudier à l’étranger ? Mais vous n’osez pas car vous pensez que votre niveau d’anglais est trop faible ? Aujourd’hui, de nombreuses solutions s’offrent à vous pour vous faire progresser et obtenir le meilleur score possible au TOEFL, à l’IELTS ou encore au PTE. Alors, n’hésitez plus, laissez-vous tenter par l’aventure et mettez toutes les chances de votre côtés en suivant ces quelques conseils pratiques...

    50046.jpg

    Avant de passer le test officiel, nous vous conseillons vivement de vous y préparer car un score élevé vous ouvrira les portes de certaines grandes écoles ou universités, inaccessibles si votre niveau d’anglais est trop faible.

    Pour cela, plusieurs solutions s’offrent à vous. Tout d’abord, vous pouvez trouver de nombreux tests en ligne qui peuvent vous permettre d’avoir un aperçu de ce qui vous attend, mais qui, attention, ne vous mettent pas en conditions réelles. Vous pouvez également vous procurer un livre, souvent accompagné d’un CD-ROM vous permettant de pratiquer à la fois la partie orale et écrite. Afin d’améliorer vos  résultats avant le grand saut, nous vous conseillons également de regarder les chaînes d’informations étrangères ou encore de lire la presse, toutes deux visibles sur internet.

    Si malgré cela, vous n’obtenez pas un résultat minimum d’environ 80-85 pour le TOEFL IBT ou 6.0 pour l’IELTS, une remise à niveau s’impose. N’hésitez donc pas à vous confronter à la langue en optant pour un séjour linguistique à l’étranger afin d’avoir un niveau suffisant, indispensable pour intégrer l’école ou l’université de votre choix.

    WORLDiPLOMA vous propose des séjours linguistiques dans de nombreux pays anglo-saxons afin de vous permettre d’avoir le niveau requis pour pouvoir tenter l’aventure d’étudier à l’étranger.

  • Programme passerelle Université

    Vous souhaitez poursuivre vos études à l’étranger mais n’avez pas vraiment d’idée précise sur votre orientation ? Votre niveau en anglais n’est pas assez élevé ? Sachez qu’il est possible d’intégrer un programme passerelle pour étudier à l’étranger.

    coe-non_award-image.jpg

    Afin d’être accepté dans un établissement scolaire à l’étranger, on vous demandera systématiquement d’avoir un bon niveau en anglais. Les écoles demandent aux candidats de le justifier par l’obtention d’un score minimum à un test officiel comme le TOEFL ou l’IELTS. Si vous n’avez pas le niveau suffisant, sachez qu’il est possible de suivre une formation en anglais vous permettant d’intégrer une Université sans avoir à passer un test.

    Cette formation vous aide à développer vos compétences en anglais général ainsi que des techniques d’études académiques. Elle permet une entrée garantie dans une université que ce soit au Canada, aux États-Unis ou en Australie. C’est une parfaite solution si vous envisagez de poursuivre vos études à l’étranger et que vous souhaitez vous laisser un peu de temps pour y réfléchir.

    Sur place, l’école pourra vous aider dans votre choix d’orientation et vous conseiller des établissements partenaires. Ainsi, une fois prêt, vous pourrez directement intégrer le programme d’études qui vous correspond.

    Pour avoir plus d’informations sur notre programme passerelle pour l’Université à l’étranger, rendez-vous sur www.worldiploma.com ou contactez-nous au 01.44.18.34.33

  • L’avenir des jeunes diplômés – à l’étranger ?

    Comme chaque année, le cabinet Deloitte vient de publier son baromètre de l’humeur des Jeunes diplômés Français. Pour la 4ème année consécutive, nous souhaitions partager avec vous les résultats de cette étude.

    60018_1391533555_jeunes-dip-une.jpg

    Parmi les principales tendances observées cette année, sachez que 60 % des jeunes diplômés de moins de trois ans sont aujourd’hui en poste, soit une progression de 9 points par rapport à l’an dernier. Ils accordent de manière générale, une plus grande confiance en la France concernant leurs perspectives professionnelles.

    Même si les opportunités sont plus nombreuses en France, le nombre de jeunes prêts à s’expatrier reste élevé (21%). Parmi eux, ils sont 36% à envisager un départ aux États-Unis, 33% au Canada et 14% en Australie, au Royaume-Uni ou en Suisse. L’Amérique du Nord semble toujours être la destination favorite des candidats à l’expatriation. L’appétence des jeunes diplômés se porte avant tout vers les pays dont ils maitrisent la langue et avec lesquels ils ont une certaine proximité culturelle.

    L’étude met également l’accent sur les motivations des jeunes à l’expatriation professionnelle. Retenez principalement qu’avant d’enrichir leur parcours personnel,  les jeunes s’expatrient pour pallier le manque d’emplois en France. L’apprentissage d’une langue étrangère serait alors la 3ème motivation à l’expatriation.

    Le dernier point important mis en avant par le baromètre 2015, est la rapidité avec laquelle les jeunes diplômés trouvent un emploi : la majorité a affirmé avoir mis en moyenne 7 semaines pour trouver un emploi à l’étranger et même pour certains, seulement deux semaines !

    Si vous aussi vous rêver de vous expatrier à l’étranger, contactez WORLDiPLOMA.
    Téléphone 
    : 01.44.18.34.33

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu