Avertir le modérateur

financer ses études à l'étranger

  • Comment financer ses études à l'étranger ?

    Chaque année, de plus en plus d’étudiants partent étudier à l’étranger. Cela est désormais possible pour la majorité d’entre eux grâce aux nombreuses aides financières qui leur sont proposées.

    financer ses études à l'étranger, aides études, financement études, bourses, avis worldiploma

    Lorsque vous décidez de partir à l’étranger, de nombreux frais sont à prendre en compte. En effet, il faut payer les frais de scolarité, le logement, la nourriture, le transport, la santé et pouvoir s’accorder quelques plaisirs. Certaines destinations peuvent rapidement faire augmenter la facture.

    Tout d’abord, à une échelle locale, vous pouvez vous renseigner auprès de votre Mairie, votre Conseil régional ou bien encore votre Conseil général  afin qu’ils vous renseignent sur les critères d’attribution d’une bourse pour partir étudier à l’étranger.

    Si votre voyage est réalisé dans le cadre de vos études et que vous êtes étudiant boursier en France, alors, non seulement vous conservez cette bourse tout au long de votre séjour mais vous pouvez également percevoir une allocation supplémentaire. L’allocation ERASMUS est, quant à elle, destinée aux étudiants partant dans un des pays membres de l’Union européenne. Le montant est calculé en fonction de la destination, de la durée de votre séjour et des critères sociaux.

    Si en revanche vous n’êtes pas éligible aux bourses citées précédemment, les banques mettent à votre disposition des prêts étudiants avec des taux d’intérêts très bas. L’État quant à lui, a mis en place un prêt étudiant sans condition de ressources ni caution. Le montant maximum s’élève à 15 000€, selon un budget annuel limité. Faites cependant attention à ne pas trop vous endetter et d’être sûr de pouvoir honorer votre prêt.

    L’autre alternative pour financer votre voyage est bien sûr de trouver un petit job sur place. C’est généralement dans le milieu de la restauration qu’il est le plus facile de trouver mais c’est aussi le job qui correspond le plus aux horaires des étudiants. Attention à certaines destinations qui n’autorisent pas à travailler sans visa. En Australie, par exemple, le visa étudiant vous permet de travailler 20h par semaine. Pour les États-Unis, la législation est plus compliquée, donc renseignez-vous avant de partir afin d’éviter les mauvaises surprises à l’arrivée.

    Vous pouvez également prétendre à certaines aides, plus spécifiques telles que l’aide au mérite, des mécènes, des fondations privées,…

    Donc, ne renoncez pas à votre projet d’étudier à l’étranger et partez découvrir un autre pays et une autre culture.

  • Angleterre : Financer ses études!

    C’est bien connu, le système éducatif britannique figure parmi les meilleurs au monde ; c’est pourquoi il attire un très grand nombre d’étudiants internationaux chaque année.Sans titre.png
    Les frais d’inscription des universités sur place varient entre 3 000£ et 10 000£ ou plus par an, ce qui représente un budget important, parfois trop pour certains.

    Le gouvernement britannique a cependant mis en place un système de prêt étudiant à taux zéro. Il permet de financer intégralement son diplôme. Le remboursement s’effectue uniquement une fois le cursus terminé, diplôme et emploi en poche (à partir d’un salaire supérieur à 21 000£ par an).

    Pour plus de renseignements : rendez-vous sur le site de Gouvernement.

    Pour connaître tous nos programmes disponibles en Angleterre, rendez-vous sur www.worldiploma.com

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu