Avertir le modérateur

partir à l'étranger

  • Orientation Post-Bac, pourquoi pas l’étranger ?

    Les épreuves du Baccalauréat, c’est pour bientôt ! Et le choix de l’orientation une fois le diplôme en poche, ce n’est pas simple ! Vous êtes un peu perdu ? Partir à l’étranger représente un excellent moyen pour vous de valoriser votre profil… Voici quelques informations supplémentaires.

    o-SYDNEY-STUDY-ABROAD-facebook.jpg
    On a pour habitude d’entendre parler de la fuite des jeunes diplômés français qui cherchent à entamer leur carrière grâce à une expérience professionnelle à l’étranger. Néanmoins, sachez que même si peu d’études traitent du nombre d’étudiants qui souhaitent débuter leurs études à l’étranger, ils sont eux aussi sont de plus en plus nombreux !

    Nombreuses sont les solutions qui s’offrent à vous. Certains choisissent de profiter d’une année de césure pour améliorer leur niveau en anglais et prendre le temps de réfléchir à l’orientation la plus adaptée. Il s’agit alors d’un répit supplémentaire si vous ne vous sentez pas prêt à choisir.

    Vous pourrez également choisir de débuter une formation à l’étranger. Toutes les Universités proposent un grand nombre de diplômes, notamment type Bachelor (cycle Undergraduate), équivalent de la Licence en France, qui s’obtiennent en 3 ou 4 années en fonction de la destination. Vous pourrez aussi opter pour des programmes plus courts, plus professionnalisant.
    Attention, pour intégrer directement un programme d’études à l’étranger, on vous demandera de justifier d’un niveau d’anglais opérationnel. Si vous n’avez pas le niveau nécessaire, vous pourrez également partir un peu plus tôt sur place pour une remise à niveau en immersion totale.

    Peu importe la solution que vous choisirez, une expérience à l’étranger vous permettra d’améliorer votre anglais et vous fera gagner en maturité. Ces qualités sont particulièrement appréciées par les recruteurs en France que ce soit pour intégrer le marché du travail ou une école.

    Pour avoir plus d’informations sur nos programmes, contactez WORLDiPLOMA, www.worldiploma.com

  • Union Européenne et accès à l’information sur la mobilité des étudiants

    C’est à Bruxelles, il y a quelques jours seulement que l’analyse du tableau de bord de la mobilité en Union Européenne a été dévoilé par Mme Androulla Vassiliou, commissaire européenne à l'éducation, à la culture, au multilinguisme et à la jeunesse.
    Conclusion, des efforts sont nécessaires…

    -Crdits-Laura-Lehr-.jpg

    La mobilité étudiante a été encouragée depuis la naissance de l'Union Européenne, notamment grâce au célèbre programme Erasmus ou certains accords bilatéraux. Ce tableau de bord permet à la Commission européenne de promouvoir la mobilité des jeunes à des fins d'éducation et de formation ainsi qu’à supprimer les obstacles aux études et à la formation à l'étranger.

    On y apprend que la France, tout comme l'Allemagne, la Belgique, l'Espagne et l'Italie possèdent les meilleurs moyens pour soutenir les études « abroad » alors qu’à l’inverse, la Bulgarie, la Grèce, la Slovénie et Chypre ont les structures d’informations les moins développées.

    Les aides accordées aux étudiants sont les plus restrictives dans la partie francophone de Belgique, en Bulgarie, en République Tchèque, en Grèce, en Croatie, en Lituanie, en Roumanie et en Slovaquie.

    L’apprentissage des langues étrangères est également un facteur déterminant pour décider d'étudier à l'étranger. Chypre, Luxembourg et la partie germanophone de Belgique y attachent une grande importance à l’inverse des pays anglophones européens comme l’Irlande et l’Écosse où l'apprentissage des langues étrangères à l'école n'est pas obligatoire.

    L'Allemagne, la Belgique et l'Espagne sont les pays qui déploient d'importantes attentions en ce qui concerne la reconnaissance des diplômes obtenus à l'étranger, notamment grâce au système européen de transfert et d'accumulation d'unités de cours capitalisables (ECTS) alors que la plupart des autres états y allouent relativement moins d’efforts.

    Si vous aussi vous souhaitez partir étudier à l’étranger, contactez WORLDiPLOMA, spécialiste des études et séjours à l’étranger.

  • Génération Expatriation...

    Depuis quelques années désormais, on assiste à une véritable hausse du nombre d’étudiants en partance pour un autre pays. Que ce soit dans le cadre d’une poursuite d’études – ils sont 3 600 000 internationaux à suivre un cursus à l’étranger aujourd’hui - ou d’une expérience professionnelle, WORLDiPLOMA revient pour vous sur les avantages d’un tel projet.

    36051.jpg

    On peut en effet plus facilement parler de génération « expatriation » dans le sens où pour améliorer leur profil et se faire remarquer sur le marché de l’emploi, les étudiants ont compris qu’une expérience internationale devenait indispensable.
    Avec l’ouverture des marchés dans le monde, la plupart des entreprises recherchent de profils capables de s’adapter et d’avoir une vision plus large. C’est pourquoi un étudiant ayant effectué ses études ou un séjour à l’étranger a plus de chances de séduire les recruteurs à son retour.

    L’obtention d’un diplôme à l’étranger permet ainsi largement de contribuer à la valorisation de son profil. Comme vous le savez, les systèmes éducatifs Anglo-Saxons, notamment en Angleterre, aux Etats-Unis ou encore en Australie sont reconnus comme parmi les meilleurs au monde.
    Les Universités « abroad » offrent de nombreuses opportunités dans plusieurs domaines d’études, le plus souvent regroupés en « Faculty » comme Business, Arts, etc.

    Attention, veillez à bien vous renseigner quant aux équivalences de diplômes.

    Pour plus d’informations, contactez WORLDiPLOMA.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu