Avertir le modérateur

université à l'étranger

  • L’accès à la mobilité étudiante, toujours limité

    Alors qu’actuellement la France et l’Europe de manière générale félicitent généreusement le succès du célèbre programme Erasmus, il est évident de constater que la mobilité étudiante n’est pas encore connu de suffisamment d’étudiants français.

    La-mobilite-des-etudiants-europeens-en-question_article_popin.jpg

    Erasmus, c’est déjà plus de 3 millions d’étudiants qui ont plus effectué un séjour d’études à l’étranger depuis 1987. Malheureusement, quand on voit l’importance que prend ce type de séjour auprès des recruteurs aujourd’hui, il est dommage de constater que beaucoup des jeunes français n’en profitent pas. Oui, Erasmus, n’est finalement pas ouvert à un si large public mais quasi exclusivement aux étudiants inscrits en Université, majoritairement en Licence.

    Beaucoup des jeunes français ne connaissent pas les solutions qui existent pour eux à l’étranger… Et pourtant elles sont là! Que ce soit après Bac, après un BTS ou un DUT, après une licence ou pour compléter une spécialisation Master, MBA, etc. vous pourrez toujours intégrer un établissement à l’étranger. Attention néanmoins, on vous demandera toujours d’avoir un assez bon niveau en anglais, à justifier par un test comme le TOEFL ou l’IELTS.

    Pour financer ce séjour, la plupart des étudiants cherchent un Job étudiant en parallèle de leur formation. Néanmoins, si vous êtes boursier en France, vous pouvez faire une demande afin d’exporter votre bourse à l’étranger ou poser la question auprès du conseil régional, national afin d’obtenir une bourse de mobilité étudiante. Ce n’est pas systématiquement accordé mais il faut poser la question.

    Pour avoir des informations sur toutes nos solutions afin de poursuivre vos études à l’étranger, rendez-vous sur www.worldiploma.com

  • Etudier à l’étranger : Les frais de matériel

    Le système éducatif anglo-saxon est différent de celui que nous connaissons en France. Lorsque l’on arrive dans une Université ou un établissement à l’étranger, on apprend que des frais de matériel sont à prévoir.

    Une-petition-pour-l-ouverture-des-bibliotheques-la-nuit-et-le-week-end_article_popin.jpg
    Il s’agit en fait de livres et manuels en général, nécessaires pour suivre la formation. Vous en aurez souvent besoin pour réaliser votre travail personnel à la maison et préparer le cours suivant.

    Ces frais représentent un certain budget à ne pas omettre lorsque l’on part étudier à l’étranger. On peut vous demander d’en avoir un certain nombre. Comme il s’agit généralement de livres et de théories d’auteurs, leurs prix peut-être assez élevés.

    Comme les cours sont basés sur ces bouquins, vous êtes dans l’obligation de les détenir ; néanmoins vous pouvez également éviter de les acheter neufs pour faire des économies.
    Vous pourrez notamment les acheter sur internet ou demander aux étudiants des promotions précédentes de vous les revendre. Ils sont nombreux à le proposer à un bon prix. Ainsi, le marché de l’occasion est le meilleur moyen de s’équiper.
    Certains choisissent de les télécharger sans avoir la version papier afin de les toucher à un meilleur coût.
    Il est également possible de les emprunter dans une bibliothèque, dans la mesure du possible.

    Pour avoir des informations sur nos programmes d’études, rendez-vous sur www.worldiploma.com

  • Votre arrivée en Université à l’étranger

    Intégrer un nouvel établissement demande toujours un temps d’adaptation qui peut devenir plus compliqué lorsqu’il s’agit d’une école à l’étranger. Immergé dans une nouvelle culture et dans un nouveau système éducatif, il est important de s’y retrouver le plus rapidement possible pour profiter au maximum de cette expérience unique.

    128_University_of_Birmingham_student_maths20120906-2-tptwqj.jpg
    La plupart des Universités et établissements à l’étranger disposent de bureaux d’accueil pour étudiants internationaux. Il ne faut surtout pas hésiter à s’y rendre pour discuter de votre intégration sur place. Ils vous aideront pour toutes les questions qui peuvent vous poser problème.

    Vous découvrirez rapidement sur place que les cours à l’étranger ne fonctionnent pas de la même manière qu’en France. Vous disposerez de plus de temps libre et de moins d’heures de cours – vous aurez plus d’autonomie et devrez gérer votre rythme de travail seul.
    La relation enseignants/élèves n’est pas la même dans le système anglo-saxon. Ils prennent généralement le temps qu’il faut pour vous épauler si vous les solliciter.
    Ils ont tendance à favoriser le travail personnel ce qui peut impliquer dans certains cas une grande charge de travail.

    N’hésitez pas à rencontrer d’autres étudiants afin de pratiquer votre anglais le plus possible. Beaucoup optent très vite pour un logement en colocation afin de rencontrer du monde et développer des liens.

    Pour connaître l’ensemble de nos programmes d’études à l’étranger, rendez-vous sur www.worldiploma.com

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu